Safer Sex: Attitude consciente face au SIDA

On ne peut parler d'amour et de relations sexuelles sans évoquer les risques qui y sont liés. Le safer sex est la loi de la protection minimum.

Le spectre du SIDA a calmé les ardeurs libertines des années soixante et la soi-disant libération sexuelle a été renvoyée à la niche sous couvert de fléau moralisateur. Soit. Nous vivons dans un monde d'assurances qui refuse le risque et qui cache la maladie et la mort. Mais cette manière d'évincer la question nous met en danger. On ne peut vivre sans risque, à moins de se terrer chez soi. Et encore ! Le risque fait partie de la vie et celui qui voudrait se préserver de tout danger devrait cesser de vivre. C'est un non-sens.

Être conscient des risques permet justement d'éviter les accidents tout en vivant pleinement. Certes, chacun est concerné différemment par le risque du SIDA. Les abstinents et les couples réellement fidèles ne risquent rien alors que les célibataires et les personnes aux mœurs plus dissolues sont franchement concernées. Quoi qu'il en soit, chacun devrait avoir une vision claire de la question, ne serait-ce que pour comprendre ou conseiller ses amis ou ses propres enfants.

Le safer sex donne la conduite de prudence. Quelles sont donc les règles à suivre absolument en matière de sexe ? Il y en a trois : pas de pénétration sans préservatif (vagin ou anus), pas de sperme dans la bouche, pas de sang des règles dans la bouche. La fellation et le cunnilingus présentent un risque moindre, bien qu'il ne puisse être exclut. Quant au baiser profond, il n'est absolument pas dangereux.

Comme nous ne sommes pas des machines, nous ne sommes pas non plus égaux face à la maladie et à l'infection. Certains sont plus résistants que d'autres. Cela nous place devant la responsabilité de nos choix en fonction de nos croyances. Mais si nous sommes prêts à prendre certains risques, il est essentiel de ne pas en faire courir à l'autre. Aimer, c'est aussi respecter l'autre et le protéger. Faites donc un test VIH de temps en temps pour être sûr que vous ne mettez personne en danger.

Quand vous prenez votre voiture, vous roulez avec attention et adapter votre conduite à la topographie et aux conditions de la route. Vous êtes prudent parce que vous savez que le risque zéro n'existe pas. Si vous prenez les chemins de traverse en roulant lentement, vous ne risquez presque rien. Si vous voulez aller plus loin, vous choisirez l'autoroute. Là, vous savez le risque plus élevé, mais en gardant une attention soutenue vous êtes quasiment sûr d'arriver à bon port. Ce serait vraiment pas de chance d'être pris dans un accident. Vous savez pourtant qu'il y a un certain danger, les statistiques le montrent même de manière assez évidente. Vous y êtes habitué, c'est un risque que vous prenez. Par contre, jamais il ne vous viendrait à l'idée de prendre l'autoroute à contre-sens ! Même si cela vous oblige à un immense détour, vous avez conscience que c'est beaucoup trop dangereux. Il faut vraiment avoir perdu la tête pour faire un truc pareil ! En amour c'est la même chose. Ne perdons pas la tête et sachons toujours sur quelle route nous nous trouvons pour pouvoir voyager longtemps sur les chemins du plaisir. Le safer sex nous permet d'aimer en sécurité : préservatif à chaque pénétration, fellation sans éjaculation, pas de cunnilingus en périodes de règles.

Ces dernières années, le développement des trithérapies et l'essoufflement des campagnes de prévention ont abouti à un relâchement des comportements de prudence. Les effets sont préoccupants:
Baisse de 50% de la consommation de préservatifs.
50% de nouveaux cas de Sida sont issues des populations hétérosexuelles.

Des informations très complètes sur le sujet sont données par diverses associations de lutte contre le SIDA. Elle sont très facile à trouver sur Internet.