Philosophie amoureuse

Le corps, c'est l'âme. L'âme et le corps ne sont pas deux choses distinctes ou séparées. Ce ne sont pas non plus deux choses qui ensemble forment un tout. Le corps, c'est l'âme manifestée dans l'univers spatio-temporel, l'âme matière qui expérimente l'ici et maintenant. Le corps n'est pas soumis ou subordonné à l'être profond. Il en est la forme vivante, vibrante. C'est soi.

Je ne suis pas un carré de viande ! Je ne suis pas mon corps en tant que mammifère limité au temps d'une vie. Je suis mon corps en tant que moi, réalité divine en relation avec l'univers tout entier dans l'infini présent. C'est le sens de l'enseignement de tous les grands mystiques. Lorsque nous nous mélangeons en corps à corps amoureux, nous procédons à l'union de deux âmes qui s'attirent et ce faisant, nous participons à la réunion de l'univers.

Et cela ne nécessite pas le grand amour. C'est le cas même dans les rencontres les plus anodines ou fugitives, dans le mélange avec des personnes inconnues ou dans les échanges de baise fantasques. Les corps se touchent, s'emboîtent, les champs énergétiques s'englobent l'un l'autre. Ce sont des âmes qui expérimentent la relation, le mélange, l'union. Certes, il y manque souvent la conscience. De soi, de l'autre, de l'univers. L'égoïsme est parfois présent, le nôtre ou celui du partenaire. Comme les attentes, revendications, pressions et manipulations. La possession et la soumission font des uns les jouets des autres et tout cela perturbe beaucoup nos relations.

Mais il n'importe ! Le mélange amoureux exprimé dans les corps reste en dépit de toutes circonstances une union des êtres profonds et un appel à la réunion de l'univers. Et en attendant la conscience suffisante pour en jouir comme des dieux, nous expérimentons, chacun à notre niveau de perception, les désirs et les craintes de nous réunir dans l'infinie beauté du plaisir partagé.

Nous n’avons pas à choisir entre le sexe et la spiritualité, les deux vont de pair. L'acte sexuel est l'acte mystique le plus répandu sur la planète, bien que peu en soit conscient. C'est l'acte d'amour qui nous lie à notre être profond dans un échange avec l'autre, qui est une manifestation différente du même Divin.

avril 2009